Tag Archives: French language

Concference: L’espace sacre au sein de l’eglise medievale (Paris, 5-6 Jun 18)

Conference: L’espace sacre au sein de l’eglise medievale

Maison Archéologie Ethnologie René Ginouvès – Université Paris Nanterre, June 5 – 06, 2018

« L’espace sacré au sein de l’Eglise médiévale » Colloque du 5 et 6 juin 2018 – Université Paris Nanterre – Maison Archéologie Ethonologie René Ginouvès 

Postulat : Les rites liturgiques articulent la structure matérielle d’un édifice ecclésiastique. De ce fait, chaque conception artistique participe à son aménagement. Reproduit sur un bloc de pierre – claveaux de grandes arcades ou chapiteaux – à partir d’objets sacrés comme les chancels, le motif sculpté aide à identifier un espace liturgique spécifique. Cette question de l’espace liturgique peut également être considérée à travers le prisme de l’objet liturgique. Plusieurs cérémonies se déroulent, en effet, en dehors du cadre bâti de l’église : les processions, les drames liturgiques ou encore une partie des funérailles. Les objets liturgiques ont alors pour fonction de transposer, en dehors de leur cadre habituel, les rites cultuels.
Ce colloque international, qui aura lieu les 5 et 6 juin 2018 dans les locaux de la Maison Archéologie et Ethnologie de René- Ginouvès (MAE), a pour objectif de mettre en présence jeunes chercheurs et spécialistes reconnus pour dresser un état de la question dans les travaux actuels. Deux thématiques rythmeront ces deux jours dans lesquelles seront regroupées les communications des intervenants.

Comité organisateur :

  • Aude CHEVALIER, université Paris Nanterre, ArScAn-THEMAM-UMR 7041, ED 395
  • Anastasiya CHEVALIER-SHMAUHANETS, université Paris Nanterre, ArScAn-THEMAM-UMR 7041, ED 395
  • Anna JEANNEL, université Paris Nanterre, ArScAn-THEMAM-UMR 7041, ED 395

Comité scientifique :

  • Brigitte BOISSAVIT-CAMUS, professeure d’archéologie et histoire de l’art médiéval, université Paris Nanterre, ArScAn- THEMAM
  • Cécile COULANGEON, maître de conférences en histoire de l’art médiéval, Institut Catholique de Paris
  • Fabrice HENRION, archéologue, délégué scientifique et technique, Centre d’études médiévales d’Auxerre
  • Panayota VOLTI, maître de conférences en histoire de l’art médiéval, université Paris Nanterre, ArScAn-THEMAM

 

Mardi 5 juin 2018

13h30 – 18h20

13h30 : Accueil des participants

Session 1
- La sculpture comme marquage matériel d’un espace liturgique
Présidente de séance : Marie-Thérèse Camus, professeure émérite en histoire de l’art médiéval

14h00 : Introduction par Alain Rauwel, professeur agrégé, université de Bourgogne, membre titulaire du Centre d’études en sciences sociales du religieux, EHESS

14h10 : L’entrelacs carolingien, marqueur de temps et d’espace
Christian Sapin, directeur de recherche émérite au CNRS

14h40 : Quelques limites de chœurs liturgiques, barrières sculptées et grilles ornées, opacité ou transparence
Pascale Chevalier, maître de conférences en histoire de l’art et archéologie médiévale, université de Clermont Auvergne, ARTeHIS

15h10 : Cluny et la sacralisation processionnelle de l’espace : l’hypothèse érigénienne
Père Arnaud Montoux, maître de conférences, Institut Catholique de Paris

Pause

16h00 : Entrelacs normands, marqueur d’un espace sacré dans les églises rurales du diocèse de Rouen (XIe-XIIe siècles) ? État de la question
Anastasiya Chevalier-Shmauhanets, doctorante en histoire de l’art médiéval, université Paris Nanterre, ArScAn-THEMAM UMR 7041, ED 395

16h30 : To terrorize demons ? Gargoyles and their meaning
Elizabeth Den Hartog, maître de conférences en histoire de l’art médiéval, université de Leyde

17h00 : La crypte de la cathédrale de Chartres au milieu du XIIe siècle : changement de décor – changement de programme?
Philippe Plagnieux, professeur d’histoire de l’art médiéval, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, HiCSA, École nationale des chartes
Pause

Session 2 – L’édifice et sa pratique liturgique
Présidente de séance : Cécile Coulangeon, maître de conférences en histoire
de l’art du Moyen Âge, Institut Catholique de Paris

17h50 : Méthodes d’analyse de la topographie liturgique, à l’exemple de quelques cathédrales et églises conventuelles en Allemagne pendant l’époque romane
Clemens Kosch, conservateur

Mercredi 6 juin 2018

8h45 – 16h30
8h45 – 9h00 : Accueil des participants

9h00 : D’une église paroissiale à un prieuré clunisien, exemples archéologiques récents et limites des observations
Fabrice Henrion, archéologue, délégué scientifique et technique, Centre d’études médiévales d’Auxerre

9h30 : Les travées droites entre la nef et le chœur : dénominations, fonctions, marques dans l’espace ? Étude de cas du diocèse de Langres
Anna Jeannel, doctorante en archéologie médiévale, université Paris Nanterre, ArScAn-THEMAM UMR 7041, ED 395

Session 3
- La relation entre espace et objets liturgiques à la lumière des sources textuelles et iconographiques
Président de séance : Frédéric Tixier, maître de conférences en histoire de l’art médiéval, université de Lorraine, CRULH

10h00 : Les objets liturgiques : sens et pratiques (propos introductif)
Catherine Vincent, professeure d’histoire du Moyen Âge, université Paris Nanterre, CHISCO

10h20 : L’apport de la liturgie à la conception du décor peint d’un monument funéraire byzantin : le cas de la chapelle cimétériale du monastère de Bačkovo (Bulgarie)
Yoanna Planchette, docteure en histoire de l’art médiéval, université Paris Nanterre

Pause

11h10 : D’un support à l’autre : culture écrite et performance liturgique sur les objets et dans les lieux
Marie Charbonnel, ingénieure d’étude, université Bordeaux-Montaigne, IRAMAT-CRP2A, Programme Monasticon Aquitaniae

11h40 : L’objet liturgique et la mise en image de l’espace sacré dans les manuscrits de La Cité de Dieu, traduction de Raoul de Presles
Valérie Ruf-Fraissinet, docteure en histoire de l’art médiéval, université Paris Nanterre, ArScAn-THEMAM UMR 7041

12h10 : Figer l’encensement ? Réflexions sur quelques représentations d’encensoirs dans l’espace sacré
Aude Chevalier, doctorante en histoire de l’art médiéval, université Paris Nanterre, ArScAn-THEMAM UMR 7041, ED 395
Pause déjeuner (sur place)

Session 4
- Les objets liturgiques comme marqueurs d’un espace sacré18
Président de séance : Alain Rauwel, professeur agrégé, université de Bourgogne,
membre titulaire du Centre d’études en sciences sociales du religieux, EHESS

14h00 : « Ce grain d’incens qui remplit une église »
Hiltrud Westermann-Angerhausen, professeure émérite, université Heinrich Heine de Düsseldorf

14h30 : Quelle(s) place(s) pour la monstrance eucharistique dans et à l’extérieur de l’église médiévale ?
Frédéric Tixier, maître de conférences en histoire de l’art médiéval, université de Lorraine, CRULH

15h00 : Reliquary shrines in sacred space. Some remarks
Dorothee Kemper, Dorothee Kemper, docteure et chercheuse en histoire de l’art, directrice de l’association allemande d’histoire de l’art

15h30 : Spatialisation signifiante dans les églises byzantines : la place des icônes et de l’iconostase Panayota Volti, maître de conférences en histoire de l’art médiéval, université Paris Nanterre, ArScAn-THEMAM

16h00 : Conclusion par Alain Rauwel, professeur agrégé en histoire médiévale, université de Bourgogne, et Brigitte Boissavit-Camus, professeure d’archéologie et d’histoire de l’art médiéval, université Paris Nanterre, ArScAn-THEMAM

Merci de bien vouloir signaler votre présence à l’un des membres du comité organisateur

Contacts:
annajeannel@gmail.com
aude_chevalier@hotmail.fr
nastiachevalier@gmail.com

Advertisements

Call for Applications: Summer Paleography Workshop

diplomaMIDDLE FRENCH PALEOGRAPHY WORKSHOP
COLUMBIA UNIVERSITY IN THE CITY OF NEW YORK

JUNE 9-27, 2014

This paleography workshop will provide intensive training in the accurate reading, editing, and interpretation of a manuscript in Middle French, in this case a complex and intriguing late-Renaissance compilation of a practical and proto-scientific nature. Participants will work on a collaborative transcription and translation of the manuscript using new digital tools and methods.

The manuscript, Bibliothèque nationale de France, fr. 640, written around 1580 by an anonymous French-speaking craftsperson, covers some 170 fols. with detailed instructions, including first-hand observations and illustrations, for a number of processes that we would now classify as part of fine arts and technology, such as drawing-instruction, pigment-making, metal-coloring, counterfeit gem production, cannon-casting, tree-grafting, land-surveying, a practice of taxidermy to manufacture monstrous composite animals (kittens and bats), making paper mâché masks, and much more.  The margins are filled with comments on experiments, an indication that the book was most likely a record of practice. The manuscript thus offers exceptional insight into how natural materials and art objects were made, collected, appreciated, and circulated in the late Renaissance. It also provides a rare view into attitudes to nature out of which modern science eventually emerged.

The workshop, directed by Prof. Marc H. Smith (École nationale des chartes/École pratique des hautes études) and Prof. Pamela H. Smith (History, Columbia University) is part of a larger interdisciplinary research and pedagogical initiative that aims to support the transcription, translation, annotation, and experimental reconstruction of the technical processes described in the manuscript, with the final goal being the publication of an electronic critical edition of the manuscript.

The three-week course, held on the campus of Columbia University, will begin with general instruction and bibliographical information concerning the historical context of the manuscript, French Renaissance paleography, Middle French, and principles for transcription and translation, as well as instruction in digital methods, such as collaborative editing, annotation and versioning methods. Then, for five days a week, morning sessions will be devoted to reading, annotating, and translating the text collectively. In the afternoons, students will be able to work in groups on selected sections of the text to be discussed on the following day.

Up to 15 participants will be enrolled from the U.S. and abroad. First consideration is given to PhD students, but applications will also be accepted from professional staff of libraries and museums, and from qualified independent scholars. Advanced French-language skills are required. PhD applicants selected for admission will receive a stipend to help defray the cost of attending the workshop. The workshop is offered tuition free.

Applicants should submit a CV containing names and addresses of two references, a 3-page letter explaining their reason for application, and transcripts showing successful completion of coursework or other evidence of competence in the French language.  Experience and interest in the digital humanities will be an advantage.

Applications, along with supporting documents, should be emailed to Claire Sabel (ccs2137@columbia.edu) by February 21, 2014. Inquiries should be directed to the same address. Successful applicants will be notified by the beginning of April.