Publication – Anna M. Migdal, « Regina Cœli. Les images mariales et le culte des reliques. Entre Orient et Occident au Moyen Âge »

regina coeli.jpegLes images-reliquaires, dont la singularité attire notre attention, se définissent par la complexité de leur composition tant au point de vue artistique qu’au point de vue religieux. Il s’agit ici des peintures sur panneau de bois (plus rarement, sur verre églomisé), ayant fonction de porte-reliques, et décorées dans certains cas de pierres précieuses ou semi-précieuses. Le modèle de tableau-reliquaire : panneau unique, diptyque et triptyque comprenant le portrait de la Vierge à l’Enfant enchâssé dans une large bordure incrustée de reliques, se répandit particulièrement dans la péninsule italienne, et par la suite en Europe centrale. Cependant, les reliquaires polonais, connus sur le territoire de la Petite-Pologne durant le XVe siècle jusqu’au début du siècle suivant, ne sont mentionnés que de manière sporadique dans l’histoire de l’art. Ils sont apparus dans quelques articles, mais sans avoir fait l’objet d’aucune analyse spécifique quant à leur contenu iconographique, leur similarité formelle, ainsi qu’à l’égard de leur usage dévotionnel. C’est pourquoi, nous souhaitons les joindre aux créations semblables répandues dans l’art entre Orient et Occident au Moyen Âge. Dans la même optique, il serait également intéressant de s’interroger sur la continuité de tels objets au-delà de l’époque médiévale.

Historien de l’art, ancienne boursière de l’École française et de l’Académie de France à Rome, Anna M. Migdal est spécialisée dans l’étude des arts plastiques et de l’iconographie du Ve au XVIe siècle. Le doctorat soutenu à l’Université Lumière Lyon II – Maison de l’Orient et de la Méditerranée, a suivi les études à l’Institut d’histoire de l’art de l’Université Jagellon.

Informations pratiques :
Anna M. Migdal, Regina Cœli. Les images mariales et le culte des reliques. Entre Orient et Occident au Moyen Âge, Turnhout, Brepols, 2017 (Hagiologia, 12). Approx. 438 p., 110 b/w ill. + 26 colour ill., 156 x 234 mm. ISBN: 978-2-503-56858-4. Prix : 95 euros.

Advertisements
This entry was posted in Publications on by .

About thegrailquest

Anastasija Ropa holds a doctoral degree from Bangor University (North Wales), for a study in medieval and modern Arthurian literature. She has published a number of articles on medieval and modern Arthurian literature, focusing on its historical and artistic aspects. She is currently employed as guest lecturer at the Latvian Academy of Sport Education. Anastasija’s most recent research explores medieval equestrianism in English and French literary art and literature, and she is also engaged as part-time volunteer horse-trainer. In a nutshell: Lecturer at the Latvian Academy of Sport Education Graduate of the School of English, University of Wales, Bangor. Graduate of the University of Latvia Passionate about history, particularly the Middle Ages A horse-lover and horse-owner

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s