Lecture: Un trésor de l’Arsenal : la Bible de Saint-Jean d’Acre

6%20fev.jpg

6 février 2018 – 18h15-19h30

Galerie Colbert, auditorium
Institut national d’histoire de l’art
2, rue Vivienne ou 6 rue des Petits Champs
75002 Paris

Lorsque Saint Louis s’installe à Saint-Jean d’Acre entre 1250 et 1254, la cité cosmopolite où se côtoient chrétiens, juifs et musulmans, est la ville la plus florissante du Royaume latin de Jérusalem. Mais c’est sans doute sous l’impulsion du roi de France qu’un scriptorium y est fondé et qu’une production de manuscrits richement enluminés y prend naissance. Cette Bible, commanditée, sans doute, par Saint Louis qui l’aurait ensuite rapportée en France, présente une intéressante tentative de traduction de la Bible en langue vernaculaire et un important cycle d’enluminures où se mêlent style français et iconographie byzantine, reflet du creuset de cultures qu’est alors Saint-Jean d’Acre. Ce manuscrit est entré au XVIIIe siècle dans la collection du fondateur de l’Arsenal, le marquis de Paulmy.

Intervenants

  • Louisa Torres (BnF)
  • Anne Rochebouet (université de Versailles Saint-Quentin)

À propos du cycle de conférences Trésors de Richelieu

L’Institut national d’histoire de l’art et la Bibliothèque nationale de France organisent la 7e édition de ce cycle, où conservateurs, chargés de collections, historiens de l’art, du spectacle, de la mode et de la musique, spécialistes des textes et restaurateurs partagent leurs savoirs avec un plus large public. A chaque conférence, des œuvres d’art, des manuscrits, des costumes ou des partitions musicales sortent exceptionnellement des magasins de l’INHA et de la BnF, pour être présentés en direct à l’aide d’une caméra, qui en reproduit les plus infimes détails sur le grand écran de l’auditorium de la galerie Colbert.

Voir le programme complet du cycle de conférences

 

entrée libre

Advertisements
This entry was posted in Lecture series, Uncategorized and tagged on by .

About thegrailquest

Anastasija Ropa holds a doctoral degree from Bangor University (North Wales), for a study in medieval and modern Arthurian literature. She has published a number of articles on medieval and modern Arthurian literature, focusing on its historical and artistic aspects. She is currently employed as guest lecturer at the Latvian Academy of Sport Education. Anastasija’s most recent research explores medieval equestrianism in English and French literary art and literature, and she is also engaged as part-time volunteer horse-trainer. In a nutshell: Lecturer at the Latvian Academy of Sport Education Graduate of the School of English, University of Wales, Bangor. Graduate of the University of Latvia Passionate about history, particularly the Middle Ages A horse-lover and horse-owner

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s